Dans cet article, nous allons voir une technique spéciale pour négocier un bien immobilier. Attention, à ne pas la mettre en pratique sans une bonne réflexion avant.

Il s’agit de l’art de la négociation pour votre prochain investissement immobilier. Cette technique de négociation immobilière pourrait être vue comme étant un peu borderline.

Si vous êtes un investisseur immobilier vous avez commencé à négocier et là vous avez un agent immobilier en face de vous  ou un vendeur qui est sûr de lui. Il a mis son prix à 200 000 euros et il sait qu’il va vendre à 200 000 euros. Il est sûr de lui et là vous allez lui mettre le doute

Pour négocier un bien, il faut montrer qu’il y a une surestimation.

Vous allez d’abord lui faire une proposition relativement basse. Mettons 150.000 euros. Il va sans doute vous insulter, s’il est sûr de son prix et que vous lui proposez une somme « insignifiante ».

Ensuite, vous allez envoyer quelqu’un qui proposera un prix encore plus bas. Ce sera un potentiel client, avec lequel vous n’aurez bien évidemment aucun lien, aux yeux du vendeur. Il visitera l’immeuble et proposera  par exemple : 143.000 euros. A ce moment, le vendeur pourrait se questionner : se moque-t-on de lui ? A-t-il surestimé la valeur de son bien ? Pourquoi reçoit-il des propositions si basses ? Et là il pourrait se remettre en question, et pourrait même trouver votre proposition de 150.000 euros intéressante.

Il faut le faire habilement.

Il ne doit pas se rendre compte que c’est votre complice qui a proposé les 143.000 euros. La technique n’est pas forcément super honnête, ce n’est pas méchant, mais c’est un petit peu borderline.

Vous aurez alors mis un doute dans la tête du vendeur ou de l’agent immobilier. Il y a beaucoup de chance qu’il revienne vers vous, avec une envie de négocier, en pensant qu’il ait réellement surestimé son bien immobilier.

Il faut savoir choisir les zones où vous utiliserez cette stratégie de négociation.

Si vous faites cela à Paris, où les biens se vendent en deux minutes, alors qu’ils sont au prix du marché, ça sera inefficace. En effet, le temps de faire votre petit manège, le bien sera déjà parti. Si vous savez que le vendeur aurait pu recevoir 5 propositions au prix annoncé, il ne sert à rien de vous lancer, vous et votre ami, dans cette combine.

Il faut viser les zones où l’on peut avoir le temps pour une négociation. Des biens qui sont sur le marché depuis un moment, qui pourraient avoir quelques anomalies, … Vous savez que les 200.000 euros c’est quand même abusé, et que votre proposition est aussi trop basse. Le but étant de jouer un peu avec la personne.

Cette technique pour négocier un bien peut faire gagner des dizaines de milliers d’euros.

En effet, aujourd’hui, dans le marché de l’immobilier on trouve des agents immobiliers et des vendeurs qui mettent des prix très hauts. Ce sont les prix du marché. Mais en suivant de bonnes techniques, on peut les faire douter sur le prix et négocier un bien. Il y a tellement de spéculations, avec des investisseurs qui sont parfois prêts à acheter très cher. Donc il faut un bien sur lequel il n’y a pas trop de monde. Vous pourrez essayer d’aller mettre le doute et casser le prix, de plusieurs dizaines de milliers d’euros.

Lisez aussi: 5 stratégies qui rapportent gros en Immobilier !

Il peut être intéressant de savoir entrer dans le côté psychologique de son interlocuteur. Lui poser les bonnes questions et essayer de retourner un peu la situation à votre avantage. Il existe d’autres techniques de négociations. En avez-vous une en particulier qui vous a aidé?

 

Pour aller plus loin

Réservez votre session stratégique avec un membre de notre équipe
Offre limitée