Gérer son stress en tant qu’investisseur immobilier ?

    Le stress en tant qu’investisseur ça serait de se dire « Pourquoi est-ce que j’ai investi ? Je n’aurais pas du » . Comment gérer son stress en tant qu’investisseur immobilier ? Il existe quelques astuces par rapport à cela.

    Table des matières

    Aujourd’hui, l’immobilier est une stratégie à mettre en place. Il faut le faire intelligemment si vous voulez faire des placements financiers. Si vous vous y connaissez, ça peut être intéressant. Autrement, formez-vous d’abord.        

    Le stress en tant qu’investisseur immobilier dépendra de son appétence au risque.

    Par exemple, si votre portefeuille venait à chuter. Non pas que vous perdez de l’argent, mais il a chuté. Par rapport à cela, il faut avoir une couverture en cash. Donc il faut de l’argent disponible pour ne pas avoir besoin d’en sortir.

    Votre stress est associé proportionnellement à votre capacité de vous en sortir via votre trésorerie. En tant qu’investisseur, on parle toujours de matelas de sécurité. En effet, si vous n’avez pas de capacité de trésorerie, vous risquez de prendre de mauvaises décisions. Et si vous prenez de mauvaises décisions dans l’urgence, vous allez finir par vendre.

    Mais comme dit Warren Buffet, si vous vendez dans ces conditions, ça sera forcément le mauvais moment. Si vous n’avez pas la capacité de réagir, vous allez faire comme la masse. Vous allez vendre vos placements financiers par peur.

    Donc, le stress va être proportionnel à votre capacité de garder vos positions. Et là, vous avez 02 possibilités : Soit vous paniquez et vous revendez tout parce que vous en avez besoin. Soit vous avez des défenses humanitaires. C’est-à-dire votre trésorerie qui va vous protéger le temps de laisser passer les symptômes.

    Si vous êtes formé et éduqué, vous saurez sortir d’une crise en faisant de l’argent.

    Aujourd’hui beaucoup de personnes ont peur. Elles se demandent si en temps de crise c’est le bon moment pour se former.

    Alors oui, les gens devraient même se ruer sur les formations. Parce que c’est le meilleur moment pour investir. En effet, La crise entraîne l’opportunité.

    Le paramètre sécuritaire est très important.

    Il faut vraiment faire attention. Formez-vous auprès de personnes qui ont la tête sur les épaules et qui sont carrés par rapport à la sécurité.

    En effet, soit vous prendrez l’opportunité en étudiant la chose, soit vous foncerez la tête baissée. C’est comme pour les formateurs ou les Youtubers. Il y a ceux qui vont vous vendre du rêve et ceux qui vont vous proposer quelque chose de sérieux. A un moment, les vendeurs de rêves vont se crasher. Parce que les gens vont avoir peur et vont se tourner vers quelque chose de sérieux, de viable.

    Lisez également : Comment surpasser les difficultés du quotidien ?

    Quand on fait une chose, il faut rester focus. Cela évitera stress en tant qu’investisseur.

    Dans une formation professionnelle orientée sur l’immobilier par exemple. Il faudrait aborder tout ce qui touche à l’immobilier : le juridique, le bancaire, la fiscalité et les différentes stratégies pour réussir. Et cela tout en gérant la partie sécuritaire.

    Il y a le bon et le mauvais stress en tant qu’investisseur.

    C’est un stress qui vous permet d’être plus efficace pour avoir de bons résultats. Celui qui vous met en alerte et qui vous permet de saisir des opportunités. Une fois que vous n’avez plus ce stress, vous vous mettez en danger. Donc, c’est un stress important et il faut le maintenir. Par contre il faut qu’il soit positif.

    L’immobilier est la valeur refuge.

    En effet, le revenu que vous allez tirer en immobilier est la valeur la moins volatile. Cela par rapport à tout ce qu’on a au niveau de l’économie (salaire compris). A un moment, votre salaire peut devenir volatile, comme en temps de crise par exemple. Alors si vous êtes dans une grande structure, il y aura moins de chance que ça arrive. Et encore, cela dépendra aussi de la situation des banques. Comment vont-elles se positionner par rapport à une crise ? A quel moment risqueraient-elles la banqueroute ?

    Il est important de faire de la trésorerie.

    Ne dépensez pas beaucoup d’argent sur des satisfactions immédiates si vous n’en avez pas la capacité. Par exemple, n’achetez par une voiture que vous ne pourrez pas payer cash. Achetez celle qui est à votre portée.

    Investissez sur vous tout d’abord. Faites en sorte de vous mettre dans une situation dans laquelle vous pourrez vous payez ce dont vous avez envie. Cela quitte à retarder un peu votre achat.

    Continuer comme avant, si les banques vous le permettent ?

    Oui, mais il faut anticiper le changement. L’immobilier va continuer, même en temps de crise. Car les gens ont besoin de se loger. Alors il y aura sûrement des impayés à certains moments. Mais, on peut espérer que ça va repartir.

    Il faut changer sa relation avec la banque.

    Il est intéressant de créer un vrai partenariat avec votre banque. Au lieu d’aller toujours voir toutes les banques. Le plus important est d’être financé, alors concentrer vous à trouver un partenaire qui vous accompagnera et vous défendra.

    En cas de crise financière que fait-on avec notre épargne si les banques fermaient ?

    Normalement, il y a ce qu’on appelle le FGDR (Fonds de Garantie des Dépôts et de Résolution). Ce fond vous couvre à une hauteur de 100.000€ dans une même banque. Effectivement, si toutes les banques faisaient faillite en même temps, le fond de garantie ferait également faillite. Il n’y aurait malheureusement pas assez de couvertures pour payer l’ensemble.

    Où placer la trésorerie si l’on en a sur un compte ?

    Les banques pourraient se permettre de piocher dans un livret A, par exemple?

    Les banques ne devraient pas aller piocher dans votre compte. Si cela arrivait ça voudrait dire qu’il y a une énorme dépréciation monétaire. Et que l’on serait dans une phase de crise vraiment très élevée.

    Si vous en avez, vous pourriez la garder pour vous d’abord. Et l’utiliser pour investir sur vous, pour des formations par exemple. En effet, c’est cette trésorerie qui va vous permettre de vous enrichir.

    Votre trésorerie pourrait vous permettre de vous relancer après une crise. Acquérir des biens auprès de ceux que la crise aurait obligé à vendre. Donc selon les montants , laisser la trésorerie sur votre compte.

    Les conditions suspensives

    Il faut faire attention à ce que les conditions suspensives dans votre promesse soient bien écrites. Ainsi elles pourront être profitables. Et vous pourriez également les lever si besoin.

    Aussi, si vous êtes en société, vous n’aurez pas les 10 jours de rétractation. En effet, cela est plutôt réservé aux particuliers. Il faut noter qu’en achetant en nom propre vous serez davantage couvert que si vous le faites en société.

    Les conditions suspensives d’obtention de prêt sont une obligation pour les achats en nom propre. Et d’ailleurs, il vous appartient de faire les démarches en tant qu’investisseur. Pour les sociétés par contre, cela est optionnel.

    Et vous, comment éviter vous le stress en tant qu’investisseur ?

    Pour aller plus loin

    Réservez votre session stratégique avec un membre de notre équipe
    Offre limitée

    Leave a Reply

    Your email address will not be published. Required fields are marked *