Faire un emprunt à la banque sur 25 ans. Sans avoir à le demander.

    Si vous demandez un prêt sur 25 ans : on vous dira sûrement non! Mais, vous pourriez allez jusqu’à 22 ans avec le taux de 20 ans. Cet article nous dévoile les secrets pour rallonger vos contrats de financement.

    Table des matières

    Obtenir son emprunt sur 25 ans dans de bonnes conditions, ça fait rêver ! Mais la banque pourrait le refuser.

    Dans plus de 90% des cas, nous constaterons dans les conditions générales et/ou particulières, la possibilité de rallonger la durée de son prêt. Généralement, pour un emprunt à la banque sur 25 ans : on vous dira non! Mais, vous pourriez allez jusqu’à 22 ans. Et ce avec le taux de 20 ans, car il ne change qu’à partir de 23 à  25 ans.

    Avant de signer un emprunt à la banque, lisez d’abord les documents sur les conditions.

    C’est dedans que vous trouverez la possibilité de rallonger la durée de votre prêt. Cela pourra se faire au bout de la 13e mensualité (ou au bout d’un ou deux ans) sans parler du différé. Les années de différé ne comptent pas dans le calcul. Sur une simple demande, au bout de 12 ou 24 mois à date de création, vous pourrez allonger la période. De plus, vous allez réduire les mensualités et obtenir ce que vous recherchiez, avec  un meilleur taux.

    Pendant les deux premières années de votre emprunt, la mensualité pourrait être un peu plus élevée.

    Il y aura moins de cash flow, mais vous aurez un remboursement au niveau du capital, un amorti un peu plus élevé. Cela ne vous empêchera pas d’investir, vu les taux d’intérêts actuels. Mais par contre, vous augmenterez la durée du prêt tout en gardant le taux négocié sur la durée initiale.

    Par exemple : si vous voulez emprunter à la banque sur 20 ans, vous pourriez passer à 23 ans, en gardant le taux initial. N’oubliez pas que dans les critères de la banque, il est possible de faire une demande de financement à 130% pour 20 ans. Alors que pour 25 ans, on ne peut pas aller jusqu’à 130% et il faudra obligatoirement un apport.

    Si il y a des gaps de taux intéressants, demandez un prolongement de durée du financement, juste avant le changement.

    Vous allez réduire vos mensualités tout en profitant du taux qui était sur une période plus courte. Sans négocier, sans demander l’impossible, vous aurez du sans apport, un financement, etc.

    Lisez aussi: Prêt immobilier pour de l’investissement locatif

    Alors on ne pourra pas forcément aller sur 25 ans. La limite est de 3 ans environ. Donc de 20 ans on passerait à 23 ans, ce qui n’est pas mal avec le taux d’intérêt de 20 ans. Ça serait pratiquement l’équivalent de ce que l’on aurait eu sur 25 ans (avec un taux moins intéressant).

    Saviez-vous que les conditions abordées ce point sur le rallongement du contrat ?

    Pour aller plus loin

    Réservez votre session stratégique avec un membre de notre équipe
    Offre limitée

    Leave a Reply

    Your email address will not be published. Required fields are marked *