Fonctionnaire et entrepreneur, la société commerciale c’est possible ?

    Vous êtes fonctionnaire et vous avez quand même du temps libre. Alors vous pensez créer une activité commerciale à côté. Cela pour arrondir vos fins de mois, ou créer un revenu complémentaire.  Est-ce possible ?

    Table des matières

    Vous pouvez tout simplement créer une activité commerciale.

    C’est une activité que vous pourrez facturer : une prestation de service, ou tout commerce que vous pourrez facturer. Donc vous allez vendre du temps, des prestations et/ou des articles, ce qui vous fera gagner de l’argent. On peut faire cela soit en auto-entreprise, soit en société commerciale de type SASU (si vous êtes seul), SAS (si vous êtes à plusieurs), EURL, SARL, … Alors, l’activité commerciale est différente de la société civile immobilière. Quand vous achèteriez de l’immobilier et en ferez de la location, ce sera une activité civile.

    Pour l’activité commerciale, là où vous ferez un vrai commerce, il pourrait y avoir un souci. En effet, en tant que fonctionnaire, bien souvent on vous demandera d’être totalement investi dans votre contrat initial, celui de fonctionnaire. On ne vous laissera pas, dans bien des cas, faire une autre activité à côté.

    Les règles de l’art

    Dans cet article, il s’agit de vous décrire les règles de l’art, ensuite vous en ferez ce que vous voudrez. Tant que vous n’êtes pas pris « la main dans le sac » on ne pourra pas dire que vous êtes en tort. Autrement, selon l’entité, vous pourriez avoir des blâmes, ou l’on vous demandera de choisir entre une des activités.

    Il faut savoir prendre des risques, mais ne pas aller du côté interdit à 100%. Il faut comprendre les risques, les mesurer et les assumer par la suite.

    Faire une activité commerciale complètement différente de votre métier de fonctionnaire.

    Dans une grande majorité des cas, ce projet vous sera refusé. En effet, ils vont estimer que ce n’est pas conforme à votre activité de fonctionnaire. Vous devriez effectivement donner l’ensemble de vos capacités à votre métier de fonctionnaire.

    Maintenant, il y a des cas particuliers. Par exemple si vous êtes fonctionnaire dans le secteur du sport. Si à côté, vous demandez à ouvrir une auto-entreprise de coach sportif, il y aura un lien très étroit entre les deux activités. Il y a alors de fortes chances que votre hiérarchie accepte votre demande.

    Malheureusement, il n’y aura pas de développement de nouvelles compétences pour vous, ça ne va pas demander beaucoup de temps. En effet, vous allez développer du coaching sportif, chose que vous faites au quotidien. Par contre, vous seriez allé vendre des produits sur un marché du week-end, vous devriez pouvoir le faire en principe. Et pourtant, vous avez plus de chances d’avoir un refus. Le refus ou non se fait selon la maîtrise du sujet et du temps que vous allez consacrer à votre activité commerciale.

    En tant que fonctionnaire, trouvez l’équilibre entre les deux activités.

    Ils vont d’ailleurs être très strict là-dessus. Il faudra que votre activité de fonctionnaire pèse largement plus dans la balance que votre activité secondaire. Il est important que le caractère primaire et secondaire des activités se fasse sentir.

    Par rapport à cela, vous avez deux possibilités :

    Vous le faites sans calculer.

    Vous continuez comme si de rien n’était et vous verrez bien si vous vous faites prendre. Tout en sachant qu’avec le nombre de fonctionnaires et de personnes qui contrôlent, vous n’avez pas énormément de chances d’être surpris. En tout cas, ce n’est pas recommandé, mais c’est une méthode qui existe.

    Développer une activité étroitement liée à votre activité première.

    Vous le ferez en faisant attention au chiffre d’affaire généré.

    Faire un bêta test 

    Vous avez votre activité principale de fonctionnaire et parallèlement vous développez votre activité commerciale. A un moment vous comparerez ce qui marche le mieux. En gros, dans les deux activités vous pèserez par rapport au facteur temps, rentabilité et épanouissement, laquelle est la meilleure pour vous. De plus, dans le fonctionnariat vous pouvez demander des disponibilités. Libre à vous de la demander et si ça ne marche pas vous pourrez toujours récupérer votre poste.

    Il y a plusieurs possibilités de créer de l’argent.

    Ça sera soit travailler plus, soit développer une compétence qui a plus de valeur que celle monétisée de base. Si aujourd’hui vous pensez ne pas gagner assez, par exemple. Auriez-vous pensé à exploiter une autre compétence qui peut être monétisée plus chère ? Ou même qui pourrait apporter davantage d’épanouissement ? En effet, si vous êtes épanoui dans ce que vous faites, vous deviendrez un leader dans le domaine. Alors, en trouvant cette compétence vous pourriez devenir l’élément que tout le monde veut s’arracher.

    Lisez aussi : Quelle est la différence entre actif et passif ?

    Il n’y a pas un monde contre l’autre.

    Il n’y a pas l’entrepreneuriat vs le salariat ; les fonctionnaires vs le secteur privé. Il y a juste ce que vous voulez faire dans la vie. Par rapport à cela, vous vous dessinez le paysage de la vie qui vous convient. Ce qu’il ne faut absolument pas faire par rapport à ce paysage rêvé, c’est de se mentir à soi-même en se disant que c’est l’image que vous vouliez, alors que non. Vous devez pouvoir vous regarder dans un miroir et vous dire que c’est réellement la vie que vous voulez.

    Le temps passe, nous ne sommes que de passage. Si jamais votre fin arrivait demain, est-ce vous auriez vécu la vie comme vous le vouliez ? Auriez-vous pris en compte des actions comme le vouliez ? Ce genre de questionnement vous permettra d’avoir la motivation de passer à l’action.

    Et vous, où en êtes vous dans votre questionnement sur avoir une activité secondaire ?

    Pour aller plus loin

    Réservez votre session stratégique avec un membre de notre équipe
    Offre limitée

    Leave a Reply

    Your email address will not be published. Required fields are marked *