Comment optimiser la visite d’un bien immobilier ?

Vous avez un projet d’achat en immobilier. Les visites font ainsi partie d’une étape importante de votre projet. Pour les optimiser, il faut savoir bien s’y préparer. Renseignez vous sur les éléments primordiaux à prendre en compte. Surveillez l’attitude que vous devrez adopter. Enfin, faites vous accompagner par un professionnel de l’immobilier ou des travaux.

Pour vous guider, nous avons préparé une checklist des éléments à prévoir pour votre visite d’un bien immobilier. Si vous souhaitez la récupérer, il suffit de cliquer ici.

visite d'un bien immobilier

Quels sont les éléments primordiaux à prendre en compte ?

Même le plus petit élément qui vous paraît anodin peut avoir son importance. Préparez votre visite en amont afin de la rendre fluide sur place.

Se préparer en amont de la visite d'un bien immobilier

L’une des priorité avant de passer le pas de la porte du bien à visiter est la connaissance de son environnement. Quel trafic entoure l’immeuble ou la maison. Est-ce qu’il y a une autoroute qui risque d’apporter trop de nuisance sonore. Quelles sont les commodités dans les rues adjacentes ? Notez également les transports en communs proposées dans la ville ou le quartier.

La seconde question que vous devez vous poser porte que la raison de la vente. Pourquoi le vendeur a-t-il décidé de se séparer de son bien. Peut-être un divorce, un décès ou tout simplement un besoin d’agrandissement ou une mutation professionnelle. La réponse pourra vous aider à mieux négocier ce bien. Si le vendeur est pressé et que le bien est déjà en vente depuis un moment, il pourra plus facilement baisser le prix.

Bien organiser sa visite sur place

Une fois sur place, veillez à inspecter dans un premier temps l’état général de l’appartement ou de la maison. Le premier aspect que vous verrez sera l’extérieur. Portez un regard critique sur les murs, la toiture, les parties communes et éventuellement les balcons et terrasses.

Demandez rapidement des justificatifs liés à l’isolation de l’immeuble et de l’appartement. La loi climat requiert désormais un niveau de DPE plus stricte dans le cadre d’une location par la suite par exemple.

Vérifiez également les équipements présents dans le bien. Combien y a-t-il de rangement ? Est-ce suffisant versus la surface de l’appartement. Quel est l’état de la robinetterie et du système de chauffage. N’hésitez pas à demander des factures pour avoir une idée de la consommation actuelle.

Vérifier que la copropriété est saine

Ne faites pas toujours confiance à un vendeur qui vous dira que tout le monde s’entend bien dans la copropriété et qu’il n’y a aucun problème ni aucun travaux de prévus. Ce n’est pas parce que les travaux n’ont pas été votés lors de la dernière assemblée générale qu’ils ne le seront pas à la prochaine. Consultez les derniers procès-verbaux d’assemblée générales. Et reportez-vous surtout à la rubrique des travaux envisageables, des procédures en cours, de la sécurité, des ascenseurs et des parkings. Vous avez là un beau panel des problèmes et travaux que peuvent rencontrer des copropriétaires.

Quelle attitude adoptée lors de la visite d'un bien immobilier ?

Faites appel à votre imagination

Tout le monde ne fait pas forcément du home staging en passant par Stéphane Plaza avant de revendre. Ne vous focalisez pas sur la décoration désuète du bien que vous visitez. Faites abstraction aux défauts de peinture, de papier peint ou de la moquette qui vous donne des allergies. On ne parle que de décoration. Au contraire, vous avez peut-être une marge de négociation supplémentaire avec des travaux de rafraichissement à faire.

Posez des questions en restant sur du qualitatif plutôt que du quantitatif

Nul ne sert de harceler le vendeur de questions pour lui montrer que vous vous y connaissez en tout. De simples questions bien choisies feront l’affaire :

– Pourquoi vendez-vous ?

– Comment se passe l’entente dans la copropriété ?

– Est-ce les murs et fenêtres sont isolants l’hiver ?

– Vous ne souffrez pas trop de la chaleur avec cette grande baie vitrée ?

 

Et surtout, restez poli !

Faites-vous accompagner d’un spécialiste

Un agent immobilier

Les agents immobiliers ne sont pas toujours là uniquement pour venir chercher leur commission. Ils peuvent aussi vous guider dans votre choix d’acheter ou non un appartement. Il possède peut-être des éléments que vous n’avez pas et qui vous permettront de négocier. Vous pouvez lui demander sa marge (la différence entre le prix net vendeur et le prix avec commission). Il peut vous accompagner à optimiser et comprendre la marge de négociation que vous avez. Certains agents savent que le vendeur est prêt à baisser son prix net. Mais sachez que les agences aussi peuvent parfois baisser leur marge.

Si l’appartement est un logement en vue d’être placé en location, vous pouvez également lui demander les prix de loyers pratiqués, les vacances locatives qu’il constate. Si son agence gère également des biens en location, il a probablement une idée de la demande sur le marché.

Un professionnel des travaux (famille ou non)

Vous allez effectuer une visite dans un bien susceptible d’être candidat à des travaux plus ou moins importants. Faites vous accompagner d’un professionnel. Sur place, il pourra vous aider à avoir une première idée de l’ampleur des travaux et de leurs coûts. Ces spécialistes peuvent être divers en fonction des besoins : architecteur, maitre d’œuvre, plombier, électricien, etc…

Si vous avez des pros dans votre entourage, n’hésitez pas non plus à les convier à cette visite. Un professionnel des travaux vous fera peut-être payer le déplacement mais certains se déplacent gratuitement pour effectuer un devis, surtout lorsqu’il s’agit d’une seconde visite.

Vous voilà prêt pour rendre votre visite optimale. Mais avant cela, n’oubliez pas de télécharger notre checklist ici.