Comment investir à Paris en 2020 ?

    Comment investir à Paris ? Quels sont les types d’investissements que l’on peut y faire ?

    Table des matières

    A Paris (dans la ville, ou vraiment à proximité), il y a plusieurs styles d’investissement.

    Le pur patrimonial.

    Généralement, vous serez dans du cash flow négatif. C’est-à-dire qu’à la fin de chaque mois quand vous aurez payé votre crédit, vos charges, … et que vous aurez reçu le loyer, et bien vous serez en négatif. Vous allez alors devoir remettre la main à la poche, sans parler de la fiscalité qui peut venir rajouter du cash flow négatif.

    Est-ce que c’est grave ? Alors dans certains cas oui. Pour une personne qui veut faire des investissements rentables et sécurisés par exemple. Quelqu’un qui veut investir tout en enchaînant sur davantage de projets, en voulant gagner un salaire moyen de 1.000 à 3.000€.

    Le pur investissement parisien est fait pour deux styles deux personnes.

    Pour ceux qui gagnent très bien leur vie.

    Qui sont capables de continuer à investir, même juste après un premier investissement. Ils voient l’immobilier comme un placement sur du très long terme avec deux avantages principaux :

    Aucune vacance locative. C’est bien connu qu’à Paris avec n’importe quel appartement, à peu près correct, vous aurez une longue liste d’attente de locataires intéressés.

    La dernière ville française impactée, en cas de baisse des prix de l’immobilier dans toute la France. De plus, cette baisse sera moins forte et repartira à la hausse beaucoup plus vite que dans les autres villes.

    Donc avec un très bon salaire et beaucoup d’apport, vous pouvez faire de l’immobilier en mode « à l’ancienne », ce qui est loin d’être péjoratif. Vous ferez cela tranquillement, avec quelques investissements et zéro risque. Il ne s’agira donc pas d’un complément de salaire, mais de la préparation d’une retraite sur 30 ans.

    Pour ceux qui misent sur la plus value.

    Ces personnes vont acheter un bien beaucoup moins cher, mais qui va prendre de la valeur. Et c’est là que se pose le problème, parce que  beaucoup de personnes pourraient penser comme cela. La difficulté c’est que les gens veulent acheter « l’emplacement ». Peu importe l’état intérieur du bien, ils sont prêts à acheter 10.000€ /m² parce qu’ils auront trouvé l’emplacement qu’ils voulaient.

    Et là, vous vous demandez comment s’aligner ? Le marché est très compétitif mais c’est possible. La chose à faire serait de se tourner vers l’achat-revente de résidence principale. On parle d’une des dernières niches fiscales qui n’est pas prête de bouger. (L’autre niche fiscale encore d’actualité étant la LMNP. Cliquez ici si vous souhaitez en connaître plus sur les niches fiscales, les statuts, …)

    L’achat revente : acheter, retaper et revendre.

    Ça peut être très pertinent parce qu’à Paris, le temps de faire les travaux, les démarches d’urbanisme, … Il n’y aura pas de moins value. Ou alors ça sera pour très peu de temps et ça va vite remonter. Sauf, dans le cas d’une guerre comme la Guerre du golfe dans les années 90 par exemple. Autrement, vous serez tranquille, car même en 2008 il n’y avait pas de vraie baisse significative à Paris.

    Si vous voulez investir à Paris et faire de la rentabilité.

    Vous aimeriez quand même faire du cash flow positif de l’excédent trésorerie. Alors il y a deux possibilités qui s’offrent à vous.

    Soit s’éloigner un peu sur des villes plus lointaines. A noter que le cash flow n’est pas comme la rentabilité. Le cash flow va dépendre de votre apport, de la durée de votre financement, …  Il faut parfois des négociations assez compliquées avec l’agent immobilier, quelques petites choses « borderline » qui permettront d’acquérir le bien , … Pour arriver à la fin à avoir du cash flow positif tout les mois. Donc il y a cette possibilité d’aller investir à 20 minutes de Paris.

    Il peut également être intéressant d’aller encore plus loin, à une heure de Paris par exemple. Seulement, ce ne sera plus réellement « du Paris ». Ca serait plutôt comme d’aller investir dans une ville de 30.000 habitants du côté de Nantes, Angers, Bordeaux ou encore Lyon. C’est relativement pareil, la baisse de l’immobilier, les vacances locatives seront similaires aux situations de ces villes. Si votre objectif est de chercher de la rentabilité, tournez-vous vers des zones situées à 1h30, voire 2h00(même en train, ça va très vite aujourd’hui). Intéressez-vous à des villes où c’est possible. Des villes où ce n’est pas si risqué, qui vont vous ramener des investissements rentables et qui vous permettront de renouveler les opérations.

    Lisez aussi : Persuader son conjoint d’investir dans l’immobilier .

    Les questions autour du réseau et du financement.

    En effet, vos projets risquent de faire peur à la banque. Mais il y a tout un cheminement à faire pour y arriver. Décidez de ce que vous voulez faire et ensuite voyez comment le mettre en place. Ce sont  des étapes que vous aurez à suivre. Il y a pas mal de personnes qui investissent dans toute la France, ou juste loin de chez eux. Cela ne se fait pas sans accros, mais c’est largement faisable. De plus, une fois que ça tourne, ça devient très simple et recommencer la manœuvre sur un autre projet.

    Et pour vous, quelle est la meilleure façon d’investir à Paris ?

    Pour aller plus loin

    Réservez votre session stratégique avec un membre de notre équipe
    Offre limitée

    Leave a Reply

    Your email address will not be published. Required fields are marked *