Être à découvert, trois conseils pour sortir.

Comment arrêter d’être facturé de frais inutiles par votre banque ?

Bonjour à tous. Je m’appelle Damien LAHMI, votre formateur professionnel, ancien banquier. Je vous accompagne pour créer des investissements rentables et sécurisés.

Dans cet article, on va parler de découvert, on va parler de comment faire en sorte d’éviter d’être à découvert.

Il arrive que l'on soit à découvert. Ce n'est pas grave si cela ce produit une fois ou deux, mais il faut mettre en place des actions pour sortir de cette situation

Et si vous l’êtes, comment faire en sorte de sortir de ce découvert pour reprendre une situation saine, reprendre le contrôle de vos finances et mettre en place des actifs qui vous permettent d’avoir une vie à aligner avec vos valeurs, d’arrêter de stresser avec l’argent et d’avoir un autre feeling avec cet argent.

Faites en sorte de vous respecter, tout simplement, par rapport à l’argent que vous gagnez.

Donc, comment sortir du découvert ?

Je vais vous donner trois conseils.

Être franc et lucide par rapport à sa situation de découvert

Le premier conseil, c’est d’être lucide et franc vis à vis de vous-même.

Vous allez prendre une feuille maintenant ou juste après l’article, mais pas demain. Quand on repousse à demain, on ne le fait jamais.

Vous allez prendre une feuille et vous allez noter votre état des lieux mental, psychique et financier. Et pourquoi ? Quel est, selon vous, la photo aujourd’hui qui fait que vous êtes à découvert tous les mois ?

Peut-être le 10, peut-être le 15, puis le 5, mais tous les mois, vous êtes à découvert et vous stressez à chaque fois. Du coup, vous avez une relation qui n’est pas bonne vis-à-vis de l’argent. Vous avez une relation perverse au niveau de l’argent et au final, cela devient un tabou.

Vous allez noter sur une feuille ce qui vous met dans cette situation ? Qu’est-ce que cela impacte chez vous ? Qu’est-ce que cela produit émotionnellement comme feeling ? Et pourquoi ?

Pourquoi ce mois-ci avez-vous eut des dépenses significatives ? Si ce n’est pas ce mois-ci, c’est le mois d’avant ou le mois encore d’avant. Mais qu’est ce qui fait qu’à un moment, vous avez été plongé dans un découvert que vous n’arrivez pas à résorber ?

Qu’est ce qui fait que le trou s’est enfoncé, sans faire exprès ? Vous êtes arrivé dans ce trou là et vous n’arrivez plus à remonter ? Quelles sont les actions qui vous ont conduit dans cet état ?

Il faut les identifier.

La première chose à faire, c’est sur cette feuille-là. Quel est votre état psychique et quelles sont les actions qui vous ont amené à cette situation de découvert ?

Lister l’ensemble de vos frais

Le deuxième point, c’est de lister l’ensemble de vos frais fixes. L’ensemble des frais fixes que vous avez tous les mois. Ces frais fixes vous amènent à être à découvert le 15 du mois, le 10 du mois ou le 20 du mois.

Est-ce que quand vous payez tous ces frais fixes, vous êtes à découvert ?

Est-ce que vous restez au même découvert que celui que vous avez vu dans la première action à cause d’un élément qui est arrivé une fois ? Vous êtes tous les mois à 500 euros ou vous êtes à 500 €, 550, 600 €.

Est-ce que vous creusez votre découvert ? C’est très important de le savoir.

Pensez à bien lister l’ensemble des frais fixes, tous les frais fixes que vous avez.

Et puis listez également les frais variables que vous avez sur les trois derniers mois, les frais que vous avez eus. Vous n’avez pas tout le temps les mêmes frais comme ceux liés à la réparation de votre voiture, un projet de vacances. Comme tout ce que vous pouvez avoir que vous n’avez pas en fixe.

Faites une liste sur 3 mois. Pourquoi sur 3 mois ?

Parce que sur un mois, ce n’est pas une moyenne. Parce qu’il peut y avoir des aléas. Tandis que sur 3 mois, c’est une moyenne.

Vous faites la somme divisée par trois. Vous aurez ainsi une plus grande cohérence sur votre situation et sur le réel portefeuille de vos dépenses.

Regarder tous les postes de dépense

La troisième chose que vous allez faire, c’est regarder chacun des postes euro par euro, ce que vous êtes capable d’optimiser.

Si vous avez des assurances, depuis quand ne les avez-vous pas négociées ? Prenez en charge la renégociation de vos assurances ?

« Damien oui, c’est que 20 euros, c’est que 30 euros ».

Oui, mais c’est un effet boule de neige dans un sens ou dans l’autre. Dans un sens, 20 euros + 20 euros, ça creuse votre découvert et dans l’autre sens, 20 euros + 20 euros, ça va vous faire sortir du découvert.

Être à découvert ? Ce sont les petites actions qui mènent à de gros résultats. Economisez petit pour sortir de la dette

Ne négliger aucun détail.

Peut-être que c’est 20 euros. Ou peut-être que votre carte bancaire aujourd’hui vous coûte 20 euros par mois. Peut-être que si, temporairement en tout cas, vous passez sur une banque en ligne, cela va coûter zéro euro.

Mais si vous montrez votre bonne volonté et en lui disant « Voilà, j’ai envie de m’en sortir. Je suis en train de mettre des actions en place pour m’en sortir. Et du coup, est ce que pendant six mois, pendant un an, vous pourriez me faire la gratuité des services bancaires si vous voulez ? ».

Qu’est-ce que cela vous coûte de demander quelque chose ? De l’argumentaire, peut-être un « oui, ça sera bien », peut être un « non ».

Tant pis, continuez.

Mais allez-y. Poste après poste, ligne après ligne, comment vous pouvez l’optimiser ?

Mettez en place des cash back. C’est quoi les cash back ?

Si vous allez dépenser de l’argent, il y a une partie de cet argent que vous allez récupérer. Regardez comment vous pouvez le récupérer.

Sur certaines dépenses, vous allez pouvoir récupérer 5%, 7%. C’est très important.

Moi-même, je le fais sur certaines de mes dépenses, alors que je ne suis pas obligé. Mais après, c’est intéressant. Pourquoi ne pas le récupérer ? C’est un cercle vertueux que de récupérer une partie de l’argent que vous avez dépensé.

Donc mettez en place tout ce qu’il faut pour rétablir un équilibre. Tracez, notez ce que vous pouvez récupérer.

À la fin du mois peut-être que ça fera 120 euros. Mais à la fin de l’année, 120 euros, c’est 1500 euros, pratiquement 1500 ou même 1300 euros. Mettez ça en place au fur et à mesure et vous allez rectifier la tendance.

En fait, le plus important, c’est de montrer à votre esprit que vous êtes capable de vous sortir de ce découvert. Passez d’un simple découvert de 500 euros par mois à 300 euros de découvert par mois.

Vous serez toujours à découvert. Mais dans votre esprit, vous aurez commencé à être discipliné, à lui montrer que vous êtes capable de sortir de ce mauvais cercle. Ça fait un an, deux ans, trois ans que vous avez 500 euros de découvert.

Si au fur et à mesure vous passez à 450, puis 425 et 395, 320. Vous sortez de là. C’est-à-dire que vous êtes en train de remettre plus d’argent. Vous êtes en train de sortir de cette situation.

C’est votre esprit qui va vous remercier. Vous allez diminuer en charges mentales et pouvoir mettre en place des choses.

Conseil bonus : se couper de cet endettement

En bonus, un quatrième conseil. C’est de trouver le moyen de couper cet endettement.

Si vous avez 500 euros par mois qui dépasse, vous avez besoin de 500 euros supplémentaires pendant un mois. Alors vous avez seulement besoin de 500 euros pour sortir du découvert, seulement 500 euros.

Vous allez prendre votre feuille blanche et la retourner comme cela, vous utilisez la même feuille. On économise. Et du coup, vous allez noter sur cette feuille ce que vous pouvez faire pour gagner 500 euros de plus.

Pour trouver de l’argent, cela peut se faire en monétisant une compétence. Vous pouvez commencer par jeter un oeil dans votre garde-robe et vendre des choses que vous n’utilisez plus.

Tout ce que vous ne mettez pas depuis deux ans, vendez-le. Les affaires de vos enfants qu’ils ne mettent plus, vous en gardez en souvenir et le reste, vous vendez. Vendez les choses que vous n’utilisez pas.

Mettez de la distance avec le côté matériel et faites-en sorte de récupérer ces 500 euros. Et pour finir, s’il reste une petite somme, demandez à votre entourage parce qu’ils ont vu le progrès. Demandez-leur, expliquer leur.

 Il n’y a pas de honte à avoir.

J’ai des gens dans mes programmes, quand ils me rejoignent, ils sont fichés Banque de France. Quelques mois plus tard, ils ont rectifié la chose. Ils partent avec un apport de 50.000 euros pour un projet immobilier.

Tout ça peut arriver à tout le monde d’avoir des soucis. Il faut en prendre conscience, mettre en place les bonnes actions pour créer, pour rectifier, couper et créer de la valeur. C’est tout le mal que je vous souhaite ou plutôt tout le bien que je vous souhaite.

En tout cas, mettez-moi en commentaire toutes les questions que vous vous posez, je vous répondrai.

Ne restez pas avec vos blocages, mettez-les en commentaires, je me ferai un plaisir d’y répondre.

Si vous voulez, je vous accompagne pour rectifier tout ça.

Vous avez le lien pour prendre un rendez-vous avec moi ou quelqu’un de mon équipe et on verra comment on peut vous accompagner au mieux pour sortir de cette situation le plus rapidement possible et avoir une vie alignée avec vos valeurs. Retrouvez ainsi une certaine fierté dans ce que vous allez mettre en place.

La dernière chose que je demande dans cet article, c’est de laisser le partager et de vous abonner à la chaîne YouTube associée pour rejoindre une communauté de plusieurs milliers d’investisseurs.

Je vous dis à très vite pour un prochain article