Quitter les grandes villes : le pari gagnant de la crise sanitaire

Quitter les grandes villes le pari gagnant de la crise sanitaire

Avec la crise sanitaire et les 3 confinements, de nombreux Français ont délaissé la ville pour aller s’installer à la campagne. En 2021 en effet, plus d’un primo-accédant sur deux est à la recherche d’un logement avec un espace extérieur.

Vous l’aurez compris, certains citadins quittent la ville. Que ce soit pour télétravailler ou pour partir définitivement, un zoom sur cet exode relatif.

2021 : le bon moment pour investir

Tout d’abord, beaucoup de citadins se sont sentis enfermés cette dernière année. Il faut dire que la crise sanitaire n’a pas aidé. C’est notamment le cas des jeunes parents, pour qui jongler entre le télétravail et la garde des enfants n’a pas forcément été facile. Ils se sont donc tournés, une fois la crise passée, vers des espaces plus grands. On note d’ailleurs que la moyenne d’âge du propriétaire moyen a rajeuni, avec une moyenne de 32 ans.

Les primo-accédant sont à la recherche d’espaces extérieurs, même s’il ne s’agit que d’un balcon. Quant à ceux qui sont déjà propriétaires, ils regardent principalement du côté des maisons secondaires.

Et c’est le moment d’investir ! En effet, les taux pour les prêts immobiliers sont en ce moment très bas, à peine 1% en moyenne. C’est un record pour le marché immobilier et de nombreux (futurs) propriétaires sont bien décidés à en profiter. Le marché a bien rebondi après la crise, reste à savoir où investir.

Les avantages d’acheter hors de la ville

Si vous achetez hors de la ville, vous pourrez habiter votre maison l’été, ou bien aller y télétravailler de temps en temps.

Financièrement, cela peut aussi être un avantage puisque, quand vous n’y serez pas, vous pourrez louer votre maison. Pour cela, vous pouvez opter pour des baux de courte durée, aussi appelés baux touristiques. Si vous prévoyez de ne pas venir dans votre maison pendant longtemps, vous pourrez même envisager le bail mobilité. C’est un bail plus long que le bail touristique, mais qui reste relativement court et pratique pour quelqu’un qui souhaite récupérer son logement.

Avec le bail mobilité, vous pourrez louer votre maison quelques mois et ainsi percevoir des loyers. C’est un format de location utile si votre bien se trouve proche d’une zone tendue, dans un endroit très prisé des étudiants. C’est notamment le cas de la région de Nantes, par exemple. Vous pourrez alors vous faire accompagner par une agence immobilière qui s’occupera pour vous de choisir un locataire et de l’installer.

Acheter pour revendre

Avec l’engouement actuel pour les maisons, acheter pour revendre peut-être un moyen de gagner de l’argent sur le long terme. Vous pouvez en effet profiter de votre maison quelques années en attendant qu’elle prenne de la valeur, puis décider de la revendre plus tard.

On enregistre, depuis 2020, une hausse du prix des maisons au bord de la mer de 5 à 15% alors que l’augmentation des prix dans des grandes villes comme Paris n’augmente que très lentement depuis la même période. Acheter une maison à la mer, c’est donc un moyen de voir la valeur de son bien augmenter rapidement.

Quelques points à avoir en tête !

Attention cependant ! Si les maisons hors des villes prennent de plus en plus de valeur, on n’assiste pourtant pas à un exode vers les milieux ruraux. Quelques catégories de personnes ont choisi de partir définitivement mais ce n’est pas la majorité.

De plus, posséder une maison en dehors de la ville, si elle n’est pas habitée tous les jours de toute l’année, peut vite devenir un cauchemar d’entretien. C’est pour cela qu’il vaut mieux s’entourer d’une agence immobilière qui pourra vous conseiller. Il peut être difficile de s’improviser propriétaire bailleur, surtout lorsque l’on travaille et qu’on a peu de temps à consacrer à sa maison.