Mon addiction à mon téléphone, je te donne mon ressenti !

    Généralement, quand on parle d’addiction ça serait pour la cigarette, la drogue ou encore l’alcool.

    Table des matières

    Il y a une « nouvelle » forme d’addiction, celle des nouvelles technologies.

    Si vous êtes toujours sur votre téléphone portable, sous prétexte que vous êtes en train de travailler de gérer des affaires, les personnes que vous encadrez, … Il arrive que vous le preniez pour vérifier vos mails, alors que vous l’avez fait il y a à peine 5 minutes. Et vous vous imaginez bien que cela ne sert à rien, mais vous le faites quand même, sans vous en rendre compte.

    L’addiction c’est quand vous ne vous en rendez pas compte. Vous ne pouvez pas vous passer d’une chose, ou de faire une chose mais vous n’en avez pas conscience.

    Par rapport au travail.

    C’est le « problème » quand vous faites un travail qui vous plaît. Vous faites des actions, des activités qui vous plaisent. Même si il y a quelques désagréments, vous n’avez pas l’impression de travailler. Et alors, vous avez du mal à décrocher, vous serez toujours là à avoir envie de travailler.

    Lisez aussi : Quelle est la différence entre le plaisir et le bonheur ?

    Damien nous raconte comment il a vécu sa « déconnexion » forcée durant l’été.

    Il existe dans la région des Gorges du Verdont des endroits où l’on ne capte pas le réseau. Il est donc impossible de se connecter via ses data mobiles, de passer des appels ou même envoyer des messages. Dans cette situation, il y avait alors deux possibilités : soit prendre un forfait Wifi dans sa chambre d’hôtel et se limiter à une heure de connexion/jour. Soit choisir de profiter de cette situation et rester totalement déconnecté. Le choix s’est alors arrêté sur la deuxième option, donc pas de connexion à l’hôtel.

    Bien évidemment, le travail demande tout de même une connexion minimale. Il fallait donc se rendre à une borne wifi quotidiennement. Celle-ci se trouvant à 1Km, ce qui n’est pas très loin, mais pas si proche non plus. Il fallait donc s’y rendre une fois par jour pour vérifier s’il y aurait des urgences à gérer. Donc il s’agit de connecter une heure par jour, et au-delà de cela se mettre un stop.

    Cette expérience a montré deux choses : C’est très difficile, mais ça fait du bien.

    Le pire avec l’addiction, c’est qu’on ne s’en rend pas compte.

    Si vous ne savez pas si vous êtes addict ou non à votre téléphone ou aux réseaux sociaux, il existe une application qui pourrait vous aider. Alors, elle vous permet de voir combien de fois et combien de temps vous avez passé sur votre téléphone. Cette application permet également de vous aider à réduire votre temps d’écran. Vous pouvez contrôler le temps d’utilisation que vous voulez allouer à telle ou telle application. A ce moment, vous saurez si vous sentez un manque ou non par rapport à l’utilisation de votre téléphone.

    Le plus important n’est pas d’avoir un problème, mais d’identifier qu’il y en a un.

    En effet, cela vous permettra de mettre des actions en place pour régler la situation. Même si cela ne va pas jusqu’à vous pourrir la vie. Si votre entourage vous le reproche, c’est qu’il y a un soucis.

    Et vous, avez-vous une ou des addictions ?

    Pour aller plus loin

    Réservez votre session stratégique avec un membre de notre équipe
    Offre limitée

    Leave a Reply

    Your email address will not be published. Required fields are marked *