La fin de la location courte durée à haute rentabilité en 2020 ?

    La location courte durée fait gagner beaucoup d’argent. Par contre, c’est plus que de l’investissement immobilier, c’est aussi de la prestation hôtelière. Cette activité a une énorme rentabilité et va augmenter votre cash flow. Dans cet article, Damien Lahmi reçoit Loic Cardin pour analyser si la location courte durée est morte en 2020.

    Table des matières

    Il s’agit d’un super système pour générer rapidement de l’argent. Cela vous aidera alors à vite vous émanciper. Vous vous ferez 500€, voire 800 € de cash flow net sur un bien. Selon Loic Cardin, il faut surtout automatiser tout cela. En effet, la courte durée c’est quelque chose où on peut se créer rapidement un job.

    La location courte durée, un concept éphémère ?

    Certains particuliers et banques pensent que la location courte durée n’est pas une bonne activité. Il y en a même qui pensent que cela va bientôt s’arrêter ». Et pourtant il existe des investisseurs qui ont commencé il y a 5 ans et qui aujourd’hui continuent à investir. D’ailleurs, ils continuent à gagner grâce à cela.

    Et si c’était vraiment éphémère ?

    Admettons que pour n’importe quelle raison, ça ne va pas durer. Notez que vous touchez quand même 700€/mois en moyenne. C’est-à-dire qu’en 03 ans, vous toucherez environ 25.000€. Il s’agît d’une somme considérable. Une somme que vous n’allez sûrement pas toucher en 03 ans en tant que salarié. 

    Double stratégie, toujours.

    Bien évidemment, préparez-vous. Faites des investissements intelligents pour préparer de possibles changements. Ne restez pas bloquer sur une seule idée. Le fait de diversifier ses secteurs et stratégies est une assurance.

    Après, il ne faut pas partir dans tous les sens. Au départ il vaut mieux se concentrer sur une chose et bien faire. Ensuite, vous pourrez ajouter d’autres stratégies.

    Comment  fait-on pour ne pas devenir l’esclave de sa location courte durée (Avis Loic Cardin) ?

    Il faut penser à faire les choses étape par étape. Olivier Roland disait « Il vaut mieux travailler sur son business que dans son business ». Il faut être le chef d’orchestre.

    Définissez quelles sont les tâches chronophages

    Il s’agit des activités que vous pouvez automatiser ou déléguer. C’est d’ailleurs le même fonctionnement que pour l’investissement immobilier.

    Pour le marketing par exemple, la création de vos annonces se fera qu’une fois. Après vos réservations et autres communication avec vos clients seront automatisées grâce à internet et autres logiciels… C’est pour la partie nettoyage, maintenance, … qu’il faudra déléguer. Mais il y’a beaucoup de solutions pour cela : des prestataires de services, …

    Et enfin, il n’y aura plus qu’à recommencer le cheminement. Généralement, vous ferez de gros efforts au début. Mais ensuite vous serez beaucoup plus tranquille. Vous pourriez même finir par gérer votre location de n’importe où.

    Cette automatisation prend-elle tout le cash flow ?

    Il y a beaucoup de marge sur la location courte durée. Cela vous permettra de payer des prestataires. Vous aurez peut être un bien qui vous rapportera 2.500€ de chiffre d’affaire mensuel pour un crédit de 400€. Avec cela vous aurez largement la possibilité de prendre des professionnels pour la maintenance.

    Qu’en est-il du Régime Social des Indépendants ?

    Selon Loic Cardin, il s’agit d’une assurance sociale. Vous paierez soit le RSI soit la Contribution Sociale Généralisée (CSG). Si votre revenu s’élève à plus de 23.000€, vous paierez le RSI. Si par contre vous gagniez moins, ce sera la CSG. Le RSI à plus de 23.000€ peut vite arriver même avec un seul bien, si vous faites bien les choses. 

    Avec le RSI, si vous n’avez pas de résultat, vous aurez un forfait minimum de 100€/mois. Il faut savoir que ce forfait restera à 100€/mois peu importe le nombre de biens en votre possession. Cela sera  valable tant que vous n’aurez pas de résultat positif. Comme vous serez obligé de prendre une assurance, au moins une couverture sociale, le RSI peut être une solution intéressante.

    Comment se faire accompagner pour se lancer dans la location courte durée (avis Loic Cardin) ?

    Au début, la location courte durée est un investissement en temps. Si vous voulez en faire votre travail, vous n’aurez pas besoin d’automatiser. Vous pourrez vous former sur le sujet via des vidéos en ligne par exemple. Par contre, si vous opter pour l’automatisation, le mieux serait de s’entourer de personnes expérimentées et en activité. En effet, ces personnes sauront de quoi vous aurez besoin dans votre accompagnement. De plus, elles seront à la page sur l’évolution des stratégies.

    Cet article pourrait vous intéresser : La colocation optimisée ou la location courte durée ?

    Et vous ? Comment gérez-vous vos locations à courte durée ? Si vous n’en avez pas encore, pensez-vous vous lancer ?

    Pour aller plus loin

    Réservez votre session stratégique avec un membre de notre équipe
    Offre limitée

    Leave a Reply

    Your email address will not be published. Required fields are marked *