Quel investissement immobilier est le plus rentable ?

Votre décision d’investir dans l’immobilier est prise, mais la question se pose alors rapidement de savoir comment investir correctement dans l’immobilier et à quoi il faut absolument faire attention. Pour que la maison ou l’appartement soit un placement rentable à long terme, une planification minutieuse est nécessaire. Qu’il s’agisse d’une utilisation personnelle, d’un fonds immobilier ou d’un crowdinvesting, il est primordial de savoir quelles stratégies permettent d’investir de façon rentable dans l’immobilier. Les avantages et les inconvénients des divers investissements immobiliers doivent également être connus pour au final essayer de définir lequel est, d’après un panel de critères, le plus pertinent financièrement.

Une pluralité d’investissement envisageable pour réussir dans l’immobilier

L’investissement immobilier est un domaine d’exercice très vaste. Il offre une grande variété de possibilités de rentabiliser ses placements grâce à la pierre et à ses attraits. Ainsi, il n’est pas forcément question de la maison individuelle destinée à usage personnel, l’investissement dans une diversité de produits financiers, notamment les fonds immobiliers, offrant également une possibilité intéressante de placement capitalistique.

En matière d’investissement immobilier, il est habituel de distinguer les placements immobiliers directs et indirects. Dans le cas d’un placement direct, vous achetez vous-même une maison ou un appartement afin d’habiter ou de louer le bien immobilier. S’agissant des placements immobiliers indirects, l’investissement de votre patrimoine se porte sur des investissements immobiliers numériques ou des fonds immobilier. Le choix de l’investissement immobilier qui vous convient le mieux dépend de plusieurs facteurs.

Outre l’attitude personnelle, il s’agit notamment de l’objectif du placement de capital, de la tolérance individuelle au risque, du statut de revenu ainsi que du montant et de la composition du patrimoine existant. Pour déterminer la meilleure façon d’investir dans l’immobilier, vous devez doit prendre le temps de choisir votre placement immobilier et vous familiariser avec les différentes options envisageables.

Acheter un bien immobilier

Avant d’investir votre argent dans un bien immobilier, vous devez d’abord clarifier une question importante : souhaitez-vous utiliser le bien immobilier comme simple placement de capital ou souhaitez-vous également habiter la maison ou l’appartement ? Si vous souhaitez investir dans l’immobilier, vous avez en principe les possibilités suivantes :

  • appartement en copropriété pour utilisation personnelle ou location ;
  • maison individuelle ou immeuble collectif à usage personnel ou comme objet de rendement ;
  • achat de biens immobiliers commerciaux en vue de la création d’une entreprise ou comme objet de rendement.

Pour décider de la stratégie la plus judicieuse et la plus rentable, le calcul du multiplicateur de loyer peut vous aider. Cette valeur indique le nombre de loyers annuels que les investisseurs doivent payer pour l’achat d’un bien. Le meilleur moyen de comprendre comment calculer le multiplicateur de loyer est de prendre un exemple :

  • Des frais de location mensuels de 1.500 euros signifient un loyer annuel de 18.000 euros.
  • Pour acheter un appartement, il faudrait investir 400.000 euros ;
  • Prix d’achat (400.000 euros) : loyer annuel (18.000 euros) = 22,2 ans.
  • Cela donne un multiplicateur de loyer pour le bien de 22,2.

Que signifie exactement cette valeur ? Un multiplicateur de loyer supérieur à 20 indique généralement que les prix de l’immobilier sont élevés. Toutefois, cette valeur élevée signale également une forte demande, de sorte que les investisseurs peuvent s’attendre à une augmentation de la valeur du bien. Un multiplicateur de loyer élevé n’est donc pas nécessairement mauvais en matière de rentabilité.

Pluralité d'investissement immobilier

Miser sur les fonds et actions immobiliers

La classe d’actifs de l’immobilier est très diversifiée. Les investisseurs peuvent non seulement placer des actifs dans l’immobilier en achetant un bien immobilier, en le louant ou en percevant des loyers, mais il existe également des possibilités d’investissement dans l’immobilier en bourse. Différents investissements sont disponibles à cet effet :

  • Acquisition de parts de fonds immobiliers ouverts.
  • Achat de parts de fonds d’investissement fermés.
  • Achat d’actions immobilières.
  • Achat d’ETF (Exchange Traded Fund) ou de REIT (Real Estate Investment Trust, SIIC en français) immobiliers.

Vous devez toutefois vous demander au préalable si un investissement en bourse est supérieur à l’acquisition directe de biens immobiliers. En effet, en comparant les deux possibilités d’investissement, il apparaît que l’immobilier est soumis à des fluctuations de valeur nettement moins importantes que les actions et les fonds. De plus, les fonds immobiliers présentent un risque plus élevé en tant qu’investissement boursier. Ceux qui souhaitent malgré tout investir leur patrimoine dans des fonds immobiliers ouverts ou fermés devraient se renseigner au préalable sur les risques potentiels.

S’intéresser aux investissements immobiliers numériques

Outre l’acquisition personnelle et l’investissement dans des actions et des fonds, il existe avec le financement participatif (crowdinvesting) immobilier une troisième option pour utiliser l’immobilier comme placement de capitaux. Par son biais, vous placez de l’argent dans des terrains, des objets en construction et des biens immobiliers existants. Vous investissez ainsi dans des biens immobiliers dans toute la France, de manière simple et numérique. Contrairement aux fonds immobiliers ouverts, l’argent n’est toutefois utilisé que pour un projet précis.

Les investisseurs peuvent s’informer en détail sur l’objet à financer et investir ensuite numériquement dans les biens immobiliers de placement. Une période de crowdinvesting est fixée avec le promoteur immobilier, au cours de laquelle un certain volume d’investissement doit être atteint. Si cet objectif est atteint, le projet est réalisé. Si le projet reste en dessous du seuil fixé, la période est prolongée ou le promoteur lève moins de fonds. Si le financement ne se concrétise pas, les investisseurs récupèrent leur capital.

Que devez-vous prendre en considération lors d’un investissement dans l’immobilier ?

La décision d’investir dans l’immobilier doit en principe être mûrement réfléchie. Si vous souhaitez acheter une maison ou un appartement, il faut tenir compte de différents critères pour déterminer le bien immobilier approprié. Ils sont décisifs pour le succès et la rentabilité du placement de capital. L’emplacement, la valeur et le prix d’achat du bien sont tout aussi importants pour décider dans quel bien immobilier investir que la structure et le montant du financement.

Si vous souhaitez devenir investisseur immobilier, vous devez connaître ces critères et les examiner soigneusement. Pour que votre placement soit rentable à long terme, il vaut la peine d’examiner le bien à la loupe et de planifier l’investissement aussi précisément que possible. Quelques conseils d’investissement simples peuvent vous aider à investir avec succès dans l’immobilier à long terme.

Combien d’argent pouvez-vous investir ?

Répondez honnêtement à cette question afin de déterminer un budget réaliste pour votre investissement immobilier. Les fonds propres dont vous disposez déterminent également si vous pouvez acheter un appartement ou un immeuble collectif. Une maison peut éventuellement offrir un meilleur rendement, mais vous aurez besoin de plus de fonds propres pour l’acheter.

Concevez un plan

Un plan détaillé vous permet de définir l’objectif de votre investissement et de fixer la marche à suivre pour les années à venir. Si vous avez une idée détaillée des objectifs – et du rendement – que vous souhaitez atteindre, le chemin à suivre sera plus clair.

Concevoir un plan d'investissement immobilier

Examinez l’emplacement et la situation

L’emplacement est un critère important pour l’évaluation d’un bien immobilier. Avant d’acheter, vous devez donc absolument examiner non seulement l’emplacement proprement dit, mais aussi d’autres facteurs tels que l’infrastructure, les moyens de transport ou le voisinage direct.

Calculez les coûts

L’achat d’un bien immobilier ne se limite pas au prix d’achat proprement dit. Tenez donc compte des frais annexes typiques de l’achat (frais de notaire, inscription au registre foncier, etc.) et comparez les coûts à votre budget. En règle générale, les frais annexes représentent au moins 10 % du prix d’achat.

Évaluez l’état et la structure du bâtiment

Pour que votre futur bien immobilier ne se révèle pas être un gouffre financier, vérifiez qu’il ne présente pas de défauts importants au niveau de la structure du bâtiment, par exemple des fissures dans la maçonnerie. En cas de doute, consultez un expert avant d’acheter.

Gardez à l’esprit que la rentabilité dépend du locataire

S’il est possible de calculer à l’avance le rendement escompté d’un bien immobilier, le bénéfice réel dépend également du locataire. Le calcul ne peut être réalisé que si le loyer est payé régulièrement sans défaillance.

Considérez bien les risques

La location d’un bien immobilier ne génère pas seulement des revenus locatifs, mais peut aussi rapidement entraîner des coûts insoupçonnés. Pour investir avec succès dans l’immobilier, vous devez toujours tenir compte de ces risques potentiels et se constituer une réserve financière.

Pour bien investir dans l’immobilier, les avantages et inconvénients à connaître

Comme tout placement financier, un investissement immobilier n’a évidemment pas que des avantages. Comme de nombreux investisseurs en sont conscients, ils se posent naturellement la question de savoir ce qu’il faut prendre en compte lors d’un investissement. Avant de décider si vous allez investir et dans quel bien immobilier, vous devez absolument peser le pour et le contre. Ce n’est qu’ainsi que vous pourrez évaluer si une maison ou un appartement comme placement de capital vous convient vraiment ou si d’autres formes de placement seraient finalement une meilleure variante.

Les avantages de l’investissement immobilier

L’immobilier est un placement de capital très apprécié pour différentes raisons. En effet, outre la stabilité de leur valeur, ils présentent également l’avantage de ne pas être directement négociés en bourse, de ne pas afficher de prix de rachat quotidien et de ne pas être soumis à de fortes fluctuations de valeur comme les actions et autres titres. C’est la raison pour laquelle l’immobilier convient très bien à la prévoyance vieillesse.

Les revenus locatifs ou la mise en gage de son propre patrimoine immobilier constituent un revenu supplémentaire bienvenu à la retraite. De plus, de tels investissements se prêtent parfaitement à une stratégie de diversification patrimoniale. Les placements immobiliers excluent d’emblée les changements fréquents et les pertes de rentabilité qui en découlent, comme c’est le cas pour les dépôts de titres, et permettent de compter sur un rendement locatif stable pendant de nombreuses années.

Les inconvénients à ne pas négliger

Bien qu’il y ait de nombreuses raisons d’investir dans l’immobilier, il y a aussi quelques inconvénients à prendre en compte. En effet, comme tout investissement, l’achat d’un bien immobilier n’est pas sans risque. Si l’achat nécessite des capitaux extérieurs, le risque global de l’investissement augmente, car le crédit doit être remboursé. Le prix du bien immobilier ne devrait pas être trop élevé par rapport aux revenus locatifs, car chaque euro supplémentaire de fonds propres fait baisser l’endettement de l’investisseur. Le crédit devrait être entièrement remboursé au plus tard à l’âge de la retraite.

En cours de route, les revenus locatifs peuvent toutefois ne plus être perçus, les prix des actifs peuvent baisser, les avantages fiscaux peuvent être supprimés ou de nouveaux impôts immobiliers peuvent être prélevés. Un autre inconvénient des placements immobiliers est leur manque de liquidité. Si le marché immobilier est sous pression en raison d’une surcapacité et d’une chute des prix, le bien peut être invendable. Il en va de même s’il n’y a pas de demande en raison d’une situation peu attrayante.

Les frais annexes d’un investissement immobilier ne doivent pas non plus être sous-estimés. Si la maison ou l’appartement doit conserver sa valeur à long terme ou même l’augmenter, il est recommandé de constituer régulièrement des réserves financières pour des mesures d’entretien et de modernisation.

Investissement immobilier participatif

Au final, l’investissement immobilier participatif apparaît véritablement comme le plus rentable

En toute honnêteté, il n’est pas possible de faire une déclaration générale sur le rendement d’un investissement immobilier. En effet, dans le cas d’un achat immobilier direct, la valeur d’un bien et donc sa rentabilité, dépend de facteurs tels que l’emplacement, la situation et les prix locaux du marché. Il est toutefois possible d’effectuer un premier calcul du rendement en calculant le multiplicateur de loyer. De cette manière, les investisseurs peuvent obtenir une première indication de la rentabilité que pourrait idéalement avoir leur placement de capital.

En outre, vous pouvez calculer vous-même le rendement locatif brut à partir du loyer annuel net et du prix d’achat. Même pour les investissements immobiliers numériques via les fonds immobiliers et les actions, il n’est pas possible de se prononcer à l’avance de manière générale sur le rendement. La raison en est que les prévisions sur l’évolution des cours en bourse sont en principe difficiles. Dans le cas de l’investissement participatif, le rendement dépend des revenus locatifs générés et de la plus-value réalisée.

Cependant, le crowdinvesting peut être une option d’investissement des plus intéressante aujourd’hui. Vous pouvez ainsi placer votre argent dans un ou même plusieurs biens immobiliers de placement via un investissement partiel. Vous investissez de manière simple et numérique dans des biens immobiliers dans toute la France et pouvez choisir parmi de nombreuses offres de placement. N’hésitez donc pas à vous informer sur les projets actuels et décidez vous-même lequel vous souhaitez soutenir. Mais avant de vous décider pour un investissement, vous pouvez consulter en toute transparence toutes les informations relatives à son objet.