Comment calculer la rentabilité d’un bien immobilier ?

    La rentabilité pour votre investissement immobilier. C’est un sujet que l’on entend partout. Cette rentabilité a beaucoup de définitions. Dans cet article vous aurez LA définition. Celle qu’il faut appliquer dans votre étude de marché. Vous apprendrez aussi comment calculer la rentabilité d’un bien immobilier.

    Table des matières

    Le but est d’avoir la bonne manière de calculer la rentabilité.

    Il y a beaucoup de façons faire un calcul de rentabilité. Et certains vous permettent de l’augmenter. Il faut trouver le calcul qui vous permet d’investir de façon rentable. Cela pour éviter d’être déçu. En effet, vous pensez peut-être que vous avez un bon pourcentage. Mais finalement ça pourrait s’effondrer.

    Un mauvais calcul de rentabilité.

    Prenez vos revenus locatifs. Ensuite divisez-les par le prix d’achat. Il pourrait sembler que vous ayez une très bonne rentabilité. Mais, et si vous aviez oublié de prendre en compte la taxe foncière ? Si vous investissez dans un immeuble de rapport, votre taxe pourrait être très importante. En moyenne vous en aurez pour un mois de loyer. Vous pourriez avoir une taxe foncière équivalente à 02 mois de loyer. Votre investissement ne sera plus rentable. Votre rentabilité nette va s’effondrer. Donc ce n’est pas une bonne rentabilité.

    Avec les informations que vous avez, estimez si la rentabilité est bonne. Si elle ne semble pas l’être, alors ne vous lancez pas. N’allez même pas visiter. Sauf si vous savez que vous aurez une grosse marge de négociation.

    Il y a une rentabilité dont on entend beaucoup parler.

    Divisez vos revenus locatifs par le prix d’acquisition + les frais de notaire + les potentiels travaux. Cela permet de comparer des produits entre eux. Des produits avec différents montants et revenus locatifs.

    Pour bien calculer, il faut savoir à quelle rentabilité vous voulez vous placer.

    D’un côté, vous prenez les revenus locatifs et en retirer la taxe foncière. Et de l’autre côté vous prenez le prix d’acquisition + les frais de notaire + les potentiels travaux + les frais de garantie (s’ils vous semblent significatifs). Vous divisez l’un par l’autre pour avoir une vraie rentabilité intéressante.

    Si vous allez sur des villes assez grandes, ça sera intéressant à partir de 8% de rentabilité. Pour les villes moins grandes de 15.000 à 5.000 habitants, il faudra au moins 10% de rentabilité. Plus vous vous éloignez, plus votre rentabilité doit être grande. Et ce surtout si vous allez dans des villes avec des soucis de vacance locative.

    Ici nous parlons de revenus locatifs en location meublée ou en nue assez classique. Nous ne parlons pas forcément de colocation ou location courte durée.

    Votre calcul doit vous montrer une rentabilité de 8 % à 12 %, voire plus. Et c’est ce qui vous dira s’il faut se lancer ou non. Quel est l’intérêt d’aller dans un petit village pour avoir 8% de rentabilité nette ? Ce n’est pas pertinent, du coup il faudra augmenter votre rentabilité.

    Lisez également : Comment imposer à l’agent immobilier d’inclure les travaux dans le compromis de vente ?

    Et vous, connaissez-vous une autre méthode pour calculer la rentabilité ?

    Pour aller plus loin

    Réservez votre session stratégique avec un membre de notre équipe
    Offre limitée

    Leave a Reply

    Your email address will not be published. Required fields are marked *