Banquier ou courtier, qui choisir pour son prêt immobilier ?

Le choix du banquier ou courtier pour dénicher la validation de son prêt immobilier est l’étape cruciale au bon déroulement de votre acquisition. La mise en concurrence des établissements financiers vous permettra certainement d’obtenir le meilleur taux pour concrétiser votre achat immobilier. Mais faut-il pour autant faire un choix entre votre banque classique et un courtier ? Les courtiers sont souvent plébiscités dans des dossiers complexes tandis que les banquiers respectent une relation long terme.

Banquier ou courtier

Banquier ou courtier : un choix en fonction de votre profil ?

Le choix entre l’un et l’autre se fera avant tout en fonction de votre profil. Si vous estimez que vous n’avez pas du tout le temps de vous occuper du choix de votre financement, le courtier répondra à vos attentes. En revanche, si vous avez besoin de jouer la concurrence avec votre banque actuelle et que vous souhaitez maitriser les démarches, livre à vous de rencontrer vous-même plusieurs banques.

Prendre rendez-vous avec les banques peut monopoliser un temps que vous n’avez pas forcément. A chaque rencontre avec un nouvel établissement bancaire, vous devrez expliquer votre projet, fournir les éléments demandés et échanger avec l’interlocuteur de chaque banque. En optant pour un courtier, ce dernier s’occupera lui-même de l’ensemble des démarches liées à la recherche d’un financement. Vous n’avez qu’à mettre en place le dossier en fournissant les éléments demandés par le courtier. Par la suite, il s’occupe lui-même de transférer votre dossier à plusieurs banques en simultané.

Si vous ressentez le besoin de rencontrer les établissements bancaires vous-même, n’hésitez pas à jouer la concurrence sur 3 ou 4 banques différentes. L’avantage de réaliser ces démarches vous-même reflète surtout l’envie de maitriser l’ensemble de la chaîne de votre dossier. Avec des taux plus bas que dans la banque qui a déjà vos comptes, vous avez de grandes chances qu’elle puisse s’aligner pour vous garder en tant que client habituel.

Dossier complexe : les atouts des courtiers

Le courtier n’est pas toujours celui qui obtient le meilleur taux de financement pour un projet immobilier. Il est vrai qu’il possède un réseau qui lui permet d’obtenir des accords avec certaines banques de manière plus simple. Mais le taux d’emprunt de votre crédit immobilier ne doit pas être votre seul objectif. En effet, vous devez vous atteler à vérifier d’autres éléments sur lesquels un courtier pourra certainement vous accompagner.

Depuis que la loi Hamon a été promulguée en 2014, vous pouvez résilier votre assurance emprunteur à n’importe quel moment dès la première année. Ce n’était pas le cas avant et certaines banques faisaient payer leur assurance à un coût élevé. Désormais, vous n’êtes pas obligé de contracter votre assurance de prêt immobilier avec la banque qui accorde votre crédit. Le courtier intervient également dans la recherche d’optimisation de votre assurance emprunteur. Ceci ne sera pas le cas avec votre banquier qui ne vous proposera que l’assurance de sa banque.

Quand on a un dossier complexe, il est fort utile de passer par un courtier. Son réseau et sa connaissance des différents organismes d’emprunt lui permettent de mieux cibler votre demande. Avec un profile d’indépendant par exemple, vous n’avez pas forcément accès facilement à l’ensemble du panorama des banques en France. Le courtier ne s’en décourage pas pour autant car il peut être en lien avec des établissements qui acceptent des dossiers dits « non classiques ».

Une relation long terme avec votre banquier

Dans le cadre d’un profil d’investisseur, vous devez tisser de bonnes relations avec votre banque pour que cette dernière vous suive sur l’ensemble de vos projets immobiliers. S’il s’agit de la banque qui détient l’ensemble de vos comptes bancaires, la négociation sera plus simple. En effet, si vos comptes épargnes, comptes courants et pourquoi pas comptes professionnels sont regroupés au même endroit, votre banquier aura une vision globale de vos revenus et épargnes.

En sollicitant votre banquier, ce dernier peut y voir un marque de reconnaissance. Vous n’êtes pas allé voir ailleurs. Vous êtes donc satisfaits de ses services. De ce fait, votre démarche de négociation sera sans doute plus simple. Il ne vous restera plus qu’à réaliser une rapide étude de marché afin d’optimiser les éléments clés d’un crédit immobilier.

Posez-vous avec votre banquier afin de déterminer avec lui sa meilleure offre de taux d’emprunt, d’assurance emprunteur, de crédit logement ou hypothèque, des conditions de remboursement anticipés et enfin, de l’apport qu’il vous demande de mettre.

Il faut parfois savoir mettre en exergue les besoins de conserver une bonne relation avec son banquier. Aujourd’hui, il ne vous propose peut-être pas le meilleur taux immobilier du marché mais sa confiance en vous fait qu’il vous obtient le prêt bancaire que vous souhaitez pour acquérir votre bien immobilier. Cette relation pourra aussi conduire à des avantages commerciaux sur vos comptes courants comme la gratuité d’une carte visa par exemple.

En conclusion le choix d’un banquier ou courtier se fait avant tout en fonction de vos attentes et du profil de votre dossier. Quoi qu’il arrive, il est toujours intéressant de mettre en concurrence plusieurs établissements bancaires ; ne serait-ce que pour être informé de l’état du marché. Si votre choix se porte sur un courtier, vérifiez en amont son mode de rémunération pour ne pas avoir de surprise.